Réflexologie & burn-out

Prévention avec Olp

Réflexologie & burn-out ou plus exactement : Comment éviter le burn-out lorsque ce trouble psychologique se profile à l’horizon ?
Que signifie vraiment le mot burn-out, et comment l’accompagner ?
De quelle manière la réflexologie peut-elle être une solution efficace pour éviter de sombrer ?

Burn out, kezako ?


L’OMS décrit le burn-out comme un “syndrome résultant d’un stress chronique au travail qui n’a pas été géré avec succès”.
En tout état de cause, il s’agit d’un état d’épuisement mental, émotionnel, et finalement physique, du à des tensions répétées auxquelles la personne ne peut plus faire face.

3 stades du burn-out :

Le stress aigu, que l’on appelle aussi “phase d’alarme”. A ce moment de la crise, le corps réagit comme en cas d’urgence avec toute la cohorte de réactions biologiques et physiologiques qui s’imposent (augmentation du rythme cardiaque, de la fréquence respiratoire, de la glycémie, du tonus musculaire etc.)
Le stress chronique ou “phase de résistance”. Les situations stressantes sont permanentes, le corps et le mental sont en alerte continue.
Le “burn-in”, puis finalement le “burn-out”, autrement appelés “phase d’épuisement”. On brule ses dernières cartouches. On a conscience d’être en surrégime mais on n’arrive pas à stopper l’emballement. Puis un jour, tout s’arrête brutalement, le moteur cale.

Burn out & réflexologie
Sur le plan physique, la séance va permettre de réduire les taux d’ACTH, adrénaline, cortisol, ocytocine et vasopressine, autrement dit répondre au stress.

Lorsque l’on se trouve en phase 1 ou 2, la réflexologie va nous aider de 2 manières :
Sur le plan physique, la séance va permettre de réduire drastiquement et significativement les taux d’ACTH, adrénaline, cortisol, ocytocine et vasopressine, autrement dit la réponse au stress.
Une étude conduite par Bernard Payraud – cardiologue, Elisabeth Breton – réflexologue et Nathalie Tilly – professeur d’épidémiologie et santé publique, montre même qu’elle est plus efficace que le seul repos.
Sur le plan émotionnel, la verbalisation qui accompagne toute séance de réflexologie holistique, permettra de relativiser ce stress et de le mettre en perspective par rapport à la réalité des choses.
Autrement dit : je prends le temps de me poser (1 heure de séance offre une certaine amplitude).
Je réfléchis à la réalité des événements stressants, la pression professionnelle, la surcharge mentale liée aux tâches domestiques ou autre, méritent-elles que je me stresse autant ? Je lâche prise.
La réflexologie, en soulageant le corps, libère également l’esprit.
Les personnes qui consultent régulièrement un.e réflexologue savent mieux gérer les mécanismes du stress et le subissent moins sur le plan physique.
C’est donc doublement gagnant.

Délogé le burn in installé :

Ici encore, la réflexologie holistique (celle qui considère le corps et l’esprit comme intimement liés) traitera le problème sur 2 fronts :
Le physique : elle permettra de reconstituer les réserves, recharger l’énergie disparue. Elle favorisera un sommeil récupérateur. Elle permettra que vous vous reposiez vraiment et efficacement puisque c’est cela dont vous aurez besoin dans un premier temps. Tous vos organes auront été durement éprouvés, les séances de réflexologie aideront la réparation, la cicatrisation, la régénération, elle mobilisera les ressources d’auto-guérison du corps.
Le mental : sous l’effet de la détente, vous pourrez exprimer et évacuer les pensées parasites qui vous empêchent de reprendre confiance en vous. Séances après séances, vous vous sentirez apaisé et donc plus à même de reprendre une vie normale.
Finalement, vous retrouverez le goût et l’envie d’être actif. Comme cette nouvelle ardeur viendra de vous-même, vous vous sentirez valorisé et renouerez avec ce cercle vertueux qui utilise nos réussites pour nous pousser à l’action.

Il faut donc savoir identifier ce syndrome d’épuisement dès les signes avant-coureurs, et ne pas attendre qu’il s’installe.
Une étude de 2019 montre qu’1 Français sur 3 craint de faire un burn-out un jour.
Ce chiffre monterait à 50 % chez les cadres.
L’OMS le reconnait désormais comme une maladie.
Il y a donc urgence à trouver des solutions.
La réflexologie comme approche non médicamenteuse, aussi bien en prévention qu’en accompagnement, y a toute sa place.

Par Emmanuelle Cossu, réflexologue certifiée et validée du réseau Medoucine.

Accompagnement de la douleur

Réflexologie olp accompagne la douleur

En quoi consiste l’accompagnement à la douleur ?

L’accompagnement de la douleur constitue l’un des motifs de consultation très fréquents en réflexologie.
Douleur aigüe ou chronique, ancienne ou récente, fixe ou changeante, suite à un accident ou survenue ‘sans raison apparente’.
Chaque histoire de douleur est particulière, souvent teintée d’affects.
La douleur est une alerte. Une alerte de lésion potentielle, parfois une douleur ‘psychologique’ consciente ou non.

Quoi qu’en soient sa typologie et son origine, elle est là, modulable par le filtre de notre cerveau via l’amygdale.
La réflexologie permet un équilibrage neuro-endocrinien qui donne à la personne en souffrance les capacités à la métaboliser.
Le réflexologue a ainsi au travers de son accompagnement les capacités d’apporter de l’aide.
Il est souvent amené à accompagner des personnes face à leur(s) douleur(s), à la prendre en charge.
Il le fait parfois en dernier ressort lorsque les antalgiques, même puissants, restent sans effet.

Au niveau tissulaire, le stress crée comme un enroulement des fascias qui entraine une mauvaise circulation capillaire et veineuse.
Le stress entraîne une plus faible oxygénation, intoxication des tissus par mauvaise évacuation des déchets métaboliques.
La malnutrition des tissus se met ainsi en place et, ceci dans les zones locales comme dans les zones réflexes (chaîne réflexe).
Les voyants d’alertes sont alors au rouge…

Pour qu’un résultat se manifeste rapidement et durablement, il est efficace de travailler les points réflexes très en profondeur.
Parfois même dans des zones réflexes non plantaires.

Evaluer la douleur, prendre des repères adaptés, écouter et accueillir l’histoire et les émotions qui émergent sont des étapes importantes.
La pratique de la réflexologie plantaire apporte bien souvent une amélioration.
En particulier lorsqu’il s’agit de douleur aigüe.
Alors, connaître et maîtriser cette technique réflexe d’une grande précision peut inhiber la nociception ou sa mémoire.
En quelques secondes parfois ce qui est bien utile.
Les apports de la réflexologie sont très riches et complémentaires.
ll est fréquent que je les combine avec des fleurs de bach et des huiles essentielles.
Lorsque paraît un blocage, l’apport de ces soutiens donne souvent un meilleur résultat : l’information ‘passe’ mieux.

Le rôle de la respiration pour cet accompagnement de la douleur est lui aussi très important.
Celle du praticien et celle de la personne en souffrance.
Il convient donc de s’apprivoiser, se laisser guider.
Et lorsque nécessaire, soutenir le travail de soin, le décupler pour avancer ensemble.

Comment l’accompagnement de la douleur peut-être vu autrement ?

https://www.recherche-reflexologie.org/https-recherche-reflexologie.jimdo.com-2016-10-31-r%C3%A9flexologie-plantaire-apr%C3%A8s-c%C3%A9sarienne/

La reconnaissance avance !

La reconnaissance avance

Bonne nouvelle ! La reconnaissance du métier de réflexologue est en marche !

La reconnaissance des professionnels &… de leurs clients avance !

Ainsi vient de paraître le descriptif, la fiche type du réflexologue :

Qui est réflexologue ?

En touchant des zones réflexes spécifiques des pieds, des mains ou du crâne, le réflexologue apporte un mieux-être à ses patients. Généralement à son compte, le réflexologue peut exercer cette activité en complément d’une autre, ou à temps complet comme à O Les Pieds !

  • Le Niveau minimum d’accès est bac + 3
  • Le salaire débutant est estimé à 1539 €
  • Le réflexologue a le statut d’Indépendant
  • Il agit dans les secteurs professionnels :
  • de la Santé,
  • du Social
  • Ces Centres d’intérêt sont d’être utile aux autres, ayant la vocation de soigner.
La réflexologie se pratique au cours de séances individuelles qui débutent par un dialogue avec le client pour comprendre sa demande, ce qu'il attend de la séance, les points qui lui sont douloureux, etc. Le réflexologue ne pose pas de diagnostic mais apporte un mieux-être, notamment dans la gestion du stress ou de la douleur, les troubles du sommeil ou de la digestion.

Comment se déroule une séance de réflexologie ?


La réflexologie se pratique au cours de séances individuelles qui débutent par un dialogue avec le client pour comprendre sa demande, ce qu’il attend de la séance, les points qui lui sont douloureux, etc. Le réflexologue ne pose pas de diagnostic mais apporte un mieux-être, notamment dans la gestion du stress ou de la douleur, les troubles du sommeil ou de la digestion.

Le réflexologue travaille sur la plante des pieds (réflexologie plantaire), mais il peut aussi s’intéresser à la main (réflexologie palmaire), au visage, au crâne, aux oreilles (réflexologie auriculaire). Ces zones sont constituées de points réflexes que le professionnel stimule par un toucher précis qui libère les facultés d’autorégulation du corps en considérant que chaque zone est la représentation miniaturisée du corps. Chaque point réflexe correspond à un organe, une glande ou une partie du corps. Des pressions sur ces zones permettent donc de localiser les tensions et de rétablir l’équilibre.

Ce qu’implique la reconnaissance du métier de réflexologue ?


Afin de compléter son activité, le réflexologue est amené à animer des ateliers et/ou des conférences sur les différentes techniques et leurs bienfaits. Il participe aux congrès, colloques et autres manifestations pour faire connaître son métier. Enfin, il doit promouvoir et gérer sa structure.

La réflexologie se pratique au cours de séances individuelles qui débutent par un dialogue avec le client pour comprendre sa demande, ce qu'il attend de la séance, les points qui lui sont douloureux, etc. Le réflexologue ne pose pas de diagnostic mais apporte un mieux-être, notamment dans la gestion du stress ou de la douleur, les troubles du sommeil ou de la digestion.


Avant tout, le réflexologue est à l’écoute de son patient pour comprendre sa demande et le mieux-être attendu par la pratique. Il doit aussi être pédagogue pour expliquer ce qu’est la réflexologie et ce qu’elle peut ou ne peut pas apporter au patient, lui conseiller une hygiène de vie pour prolonger les bénéfices de son action ou éviter une récidive.

Le réflexologue doit connaître la cartographie complète des pieds, des mains, du visage et du crâne pour aller y chercher les points réflexes correspondants aux maux de son client. Il doit également être attentif et précis dans ses gestes pour repérer un éventuel point de tension. Ce professionnel peut compléter sa formation pour élargir sa pratique au shiatsu, à l’ostéopathie ou à l’acupuncture, par exemple.

Le réflexologue étant la plupart du temps à son compte, il doit avoir des notions de gestion pour créer et gérer son activité au quotidien. Il doit en outre se faire connaître (site internet, réseaux sociaux, affiches ou flyers, etc.) et ne doit pas hésiter à démarcher les structures autour de chez lui qui peuvent le solliciter ou lui envoyer des clients (hôtels, spa, podologues, médecin, professionnels de santé, maisons de retraites, entreprises, etc.).

La réflexologie se pratique au cours de séances individuelles qui débutent par un dialogue avec le client pour comprendre sa demande, ce qu'il attend de la séance, les points qui lui sont douloureux, etc. Le réflexologue ne pose pas de diagnostic mais apporte un mieux-être, notamment dans la gestion du stress ou de la douleur, les troubles du sommeil ou de la digestion.
sdr

Etude de cas, la réflexo c’est extra !

Arthrose & réflexologie plantaire olp

L’Arthrose, un maux mis à l’honneur ce mois-ci ! Arthrose & réflexologie ! Etude de cas… la réflexo c’est extra ! Car oui, la réflexologie plantaire est une solution de soin de support. Elle soulage, accueille, détend, met en mouvement… La réflexo c’est extra & encore plus avec une étude de cas ! O les pieds a cette chance, cette porte d’accès au bien-être, au mieux-être. La réflexologie plantaire olp, a des bienfaits incroyables & vérifier. Ainsi le montre cette étude de cas ci-dessous. Deux séances par semaine sur 4 semaines suffisent à un réel mieux-être ! Lisez, réfléchissez, prenez rendez-vous & surtout, prenez bien soin de vous !

Premièrement, les effets de la réflexologie plantaire sur l’arthralgie, l’ankylose, la dépression et le sommeil chez les femmes âgées souffrant d’arthrose vivant en institut ont été testés en 2014. Ainsi, 47 femmes (2 groupes dont 1 contrôle) ont été étudiées. Cette étude a été menée pour examiner les effets de la réflexologie plantaire sur l’arthralgie. Ainsi, que l’ankylose, la dépression et le sommeil chez les femmes âgées souffrant d’arthrose & vivant en communauté.

Etude de cas : quand olp vous dit que la réflexo c’est extra !

Deuxièmement, les méthodes utilisées ont été les suivantes. La recherche a adopté un modèle de contrôle pré-test post-test non équivalent. Les participants étaient 47 femmes âgées. il y en avait 22 dans le groupe expérimental et 25 dans le groupe témoin. Le groupe expérimental a reçu de la réflexologie plantaire deux fois par semaine pendant 4 semaines. Les résultats ont été analysés en utilisant χ2-test, t-test et ANCOVA avec le programme SPSS / WIN 21.0.

Enfin, les résultats ont montré que la réflexologie plantaire était statistiquement & significativement efficace pour réduire l’arthralgie. Comme l’ankylose, la dépression et pour améliorer la qualité du sommeil. Comme en témoignent les différences entre les deux groupes.

En conclusion, les résultats de cette étude ont indiqué que la réflexologie plantaire est une intervention infirmière efficace pour réduire l’arthralgie, l’ankylose, la dépression et améliorer la qualité du sommeil. Par conséquent, il est nécessaire de développer la réflexologie plantaire en tant qu’intervention indépendante pour les femmes âgées souffrant d’arthrose en institution.

Source : https://synapse.koreamed.org/DOIx.php?id=10.12799/jkachn.2014.25.3.207

Catégories : Douleur, Sommeil, Dépression et troubles psychiatriques, Personnes âgées

Réflexologie plantaire

Bon cadeau Olespieds

La réflexologie plantaire est une méthode thérapeutique. Elle utilise le processus d’autoguérison naturel du corps. Le pied est une représentation miniature du corps humain. Lieu où chaque zone du pied correspond à un organe ou une partie de corps humain. La réflexologie soulage le corps par le pied.

Réflexologie plantaire, méthode thérapeutique qui utilise le processus d’autoguérison naturel du corps. Formé depuis 8 ans O les pieds en est un expert.

La réflexologie plantaire est une discipline millénaire. Elle est de type massage consistant à stimuler des points réflexes. Points situés au niveau des pieds. Elle était pratiquée dans la Chine ancienne. Les Chinois ont toujours accordé au pied une place importante dans le corps humain. D’ailleurs, l’étymologie du mot « pied » signifie pour eux « partie du corps qui sauvegarde la santé ».

La civilisation ancestrale égyptienne connaissait également cette médecine traditionnelle. Une fresque retrouvée dans la tombe du médecin Ankmahor, datant de 2 300 avant notre ère, représentait déjà des personnages manipulant des pieds.

Réflexologie plantaire, méthode thérapeutique qui utilise le processus d’autoguérison naturel du corps. Formé depuis 8 ans O les pieds en est un expert.

En Occident, il faudra attendre 1913 pour que le docteur William Fitzgerald introduise la réflexologie. Il découvre que la pression de certains points du pied a des répercussions sur des zones précises du corps. Partant de ce constat, il établit le concept de “théorie des zones” . Fort de ce concept il divise le corps en dix zones d’énergie.

Réflexologie plantaire, méthode thérapeutique qui utilise le processus d’autoguérison naturel du corps. Formé depuis 8 ans O les pieds en est un expert.

Son assistante, Eunice Ingham, a amélioré et vulgarisé sa théorie. D’ailleurs, elle est l’auteure du premier traité de réflexologie moderne. Dans lequel, elle établit une cartographie détaillée des pieds.

Réflexologie plantaire, méthode thérapeutique qui utilise le processus d’autoguérison naturel du corps. Formé depuis 8 ans O les pieds en est un expert.

Principe de la réflexologie plantaire

La réflexologie plantaire vise à activer le processus d’autoguérison du corps. A chaque zone du pied correspond un organe ou une fonction du corps humain. En stimulant manuellement ces zones réflexes, il est donc possible d’agir sur les organes ou les fonctions qu’elles représentent. Cette technique de digitopression soulage le corps par le pied.

Il existe d’autres formes de réflexologie : palmaire (les mains) ou auriculaire (les oreilles).

Pourquoi consulter un réflexologue plantaire ?

La réflexologie plantaire est particulièrement recommandée dans trois domaines :

  • améliorer la qualité de vie de patients atteints de maladie chronique : la réflexologie est utilisée chez des personnes souffrant de sclérose en plaques, de diabète ou de cancer. De nombreuses études démontrent que la réflexologie améliore le bien-être des patients cancéreux. Ils évoquent une baisse de l’anxiété ainsi qu’une meilleure tolérance des effets secondaires de la chimiothérapie ;
  • diminuer certains maux du quotidien : douleurs dorsales, cervicales, maux de tête et syndrome prémenstruel ;
  • agir sur le stress.

A lire aussi : La réflexologie plantaire aide à gérer son stress

Comment pratique-t-on la réflexologie plantaire ?

La réflexologie plantaire se pratique lors de consultations individuelles. Avec une personne formée appellée réflexologue. Une seule séance peut être suffisante pour ressentir un résultat. Mais il est recommandé d’en effectuer plusieurs pour installer une amélioration réelle.

L’objectif pour le patient est d’atteindre un état de santé satisfaisant et de le conserver durablement. Le réflexologue ne se concentre pas uniquement sur la zone douloureuse. Il prend en compte le corps humain dans sa globalité.

Contre-indications à la réflexologie plantaire :
Certaines contre-indications à la réflexologie plantaire existent : maladie cardiaque récente, troubles respiratoires, phlébite récente, traumatisme des pieds. La réflexologie est proscrite pendant les trois premiers mois de la grossesse. Il est aussi déconseillé d’y avoir recours en cas d’inflammation ou d’infection des pieds (mycose, verrue…).

Comment se déroule une consultation de réflexologie plantaire ?

Lors de la première séance de réflexologie, la personne précise au réflexologue ses éventuels traitements et son état général de santé. Pour compléter ce bilan, le praticien procède à un examen des pieds, à la recherche d’une éventuelle infection pouvant contre-indiquer cette thérapie manuelle.

Généralement, chaque séance débute par des mouvements de relaxation. Puis, le réflexologue parcourt le pied et la cheville. Ceci, pour y détecter les zones sensibles et les points de tension. Il commence le plus souvent par traiter le pied droit. Où se trouve la représentation de la colonne vertébrale et du diaphragme. Ainsi il va apaiser et améliorer la respiration de la personne. Le réflexologue masse rapidement toutes les zones puis s’attarde sur les zones de tension. Une fois le pied droit traité, il passe au gauche. La séance se termine par un massage relaxant des pieds pour permettre l’éveil du corps.

Comment choisir son réflexologue plantaire ?

La réflexologie est une profession non réglementée et ne bénéficiant pas d’un diplôme d’Etat. Plusieurs écoles existent, mais elles ne proposent pas le même volume d’heures de formation. Pour sélectionner un réflexologue compétent, il est recommandé de choisir son praticien dans l’annuaire de la Fédération française des réflexologues. Ces réflexologues ont suivi une formation dans l’une des huit écoles affiliées à la fédération avec un tronc commun européen de formation. De nombreux réflexologues possèdent un site internet, ils sont généralement une garantie de sérieux et de professionnalisme.

Durée et prix d’une séance de réflexologie plantaire
En moyenne, une séance de réflexologie dure une heure. Le prix d’une séance se situe entre 30 et 80 euros. La réflexologie n’est pas remboursée par l’Assurance-maladie. En revanche, certaines mutuelles peuvent prendre une partie des frais en charge, se renseigner auprès de sa mutuelle.

Livres sur la réflexologie plantaire

  • La Leçon de réflexologie, David Tran, éd. Flammarion.
  • Manuel complet de réflexologie pour les pieds et les mains, Barbara et Kevin Kunz, éd. Broquet.

Article tiré du santé magazine

A lire aussi :