Réflexologie plantaire

Bon cadeau Olespieds

La réflexologie plantaire est une méthode thérapeutique. Elle utilise le processus d’autoguérison naturel du corps. Le pied est une représentation miniature du corps humain. Lieu où chaque zone du pied correspond à un organe ou une partie de corps humain. La réflexologie soulage le corps par le pied.

Réflexologie plantaire, méthode thérapeutique qui utilise le processus d’autoguérison naturel du corps. Formé depuis 8 ans O les pieds en est un expert.

La réflexologie plantaire est une discipline millénaire. Elle est de type massage consistant à stimuler des points réflexes. Points situés au niveau des pieds. Elle était pratiquée dans la Chine ancienne. Les Chinois ont toujours accordé au pied une place importante dans le corps humain. D’ailleurs, l’étymologie du mot « pied » signifie pour eux « partie du corps qui sauvegarde la santé ».

La civilisation ancestrale égyptienne connaissait également cette médecine traditionnelle. Une fresque retrouvée dans la tombe du médecin Ankmahor, datant de 2 300 avant notre ère, représentait déjà des personnages manipulant des pieds.

Réflexologie plantaire, méthode thérapeutique qui utilise le processus d’autoguérison naturel du corps. Formé depuis 8 ans O les pieds en est un expert.

En Occident, il faudra attendre 1913 pour que le docteur William Fitzgerald introduise la réflexologie. Il découvre que la pression de certains points du pied a des répercussions sur des zones précises du corps. Partant de ce constat, il établit le concept de “théorie des zones” . Fort de ce concept il divise le corps en dix zones d’énergie.

Réflexologie plantaire, méthode thérapeutique qui utilise le processus d’autoguérison naturel du corps. Formé depuis 8 ans O les pieds en est un expert.

Son assistante, Eunice Ingham, a amélioré et vulgarisé sa théorie. D’ailleurs, elle est l’auteure du premier traité de réflexologie moderne. Dans lequel, elle établit une cartographie détaillée des pieds.

Réflexologie plantaire, méthode thérapeutique qui utilise le processus d’autoguérison naturel du corps. Formé depuis 8 ans O les pieds en est un expert.

Principe de la réflexologie plantaire

La réflexologie plantaire vise à activer le processus d’autoguérison du corps. A chaque zone du pied correspond un organe ou une fonction du corps humain. En stimulant manuellement ces zones réflexes, il est donc possible d’agir sur les organes ou les fonctions qu’elles représentent. Cette technique de digitopression soulage le corps par le pied.

Il existe d’autres formes de réflexologie : palmaire (les mains) ou auriculaire (les oreilles).

Pourquoi consulter un réflexologue plantaire ?

La réflexologie plantaire est particulièrement recommandée dans trois domaines :

  • améliorer la qualité de vie de patients atteints de maladie chronique : la réflexologie est utilisée chez des personnes souffrant de sclérose en plaques, de diabète ou de cancer. De nombreuses études démontrent que la réflexologie améliore le bien-être des patients cancéreux. Ils évoquent une baisse de l’anxiété ainsi qu’une meilleure tolérance des effets secondaires de la chimiothérapie ;
  • diminuer certains maux du quotidien : douleurs dorsales, cervicales, maux de tête et syndrome prémenstruel ;
  • agir sur le stress.

A lire aussi : La réflexologie plantaire aide à gérer son stress

Comment pratique-t-on la réflexologie plantaire ?

La réflexologie plantaire se pratique lors de consultations individuelles. Avec une personne formée appellée réflexologue. Une seule séance peut être suffisante pour ressentir un résultat. Mais il est recommandé d’en effectuer plusieurs pour installer une amélioration réelle.

L’objectif pour le patient est d’atteindre un état de santé satisfaisant et de le conserver durablement. Le réflexologue ne se concentre pas uniquement sur la zone douloureuse. Il prend en compte le corps humain dans sa globalité.

Contre-indications à la réflexologie plantaire :
Certaines contre-indications à la réflexologie plantaire existent : maladie cardiaque récente, troubles respiratoires, phlébite récente, traumatisme des pieds. La réflexologie est proscrite pendant les trois premiers mois de la grossesse. Il est aussi déconseillé d’y avoir recours en cas d’inflammation ou d’infection des pieds (mycose, verrue…).

Comment se déroule une consultation de réflexologie plantaire ?

Lors de la première séance de réflexologie, la personne précise au réflexologue ses éventuels traitements et son état général de santé. Pour compléter ce bilan, le praticien procède à un examen des pieds, à la recherche d’une éventuelle infection pouvant contre-indiquer cette thérapie manuelle.

Généralement, chaque séance débute par des mouvements de relaxation. Puis, le réflexologue parcourt le pied et la cheville. Ceci, pour y détecter les zones sensibles et les points de tension. Il commence le plus souvent par traiter le pied droit. Où se trouve la représentation de la colonne vertébrale et du diaphragme. Ainsi il va apaiser et améliorer la respiration de la personne. Le réflexologue masse rapidement toutes les zones puis s’attarde sur les zones de tension. Une fois le pied droit traité, il passe au gauche. La séance se termine par un massage relaxant des pieds pour permettre l’éveil du corps.

Comment choisir son réflexologue plantaire ?

La réflexologie est une profession non réglementée et ne bénéficiant pas d’un diplôme d’Etat. Plusieurs écoles existent, mais elles ne proposent pas le même volume d’heures de formation. Pour sélectionner un réflexologue compétent, il est recommandé de choisir son praticien dans l’annuaire de la Fédération française des réflexologues. Ces réflexologues ont suivi une formation dans l’une des huit écoles affiliées à la fédération avec un tronc commun européen de formation. De nombreux réflexologues possèdent un site internet, ils sont généralement une garantie de sérieux et de professionnalisme.

Durée et prix d’une séance de réflexologie plantaire
En moyenne, une séance de réflexologie dure une heure. Le prix d’une séance se situe entre 30 et 80 euros. La réflexologie n’est pas remboursée par l’Assurance-maladie. En revanche, certaines mutuelles peuvent prendre une partie des frais en charge, se renseigner auprès de sa mutuelle.

Livres sur la réflexologie plantaire

  • La Leçon de réflexologie, David Tran, éd. Flammarion.
  • Manuel complet de réflexologie pour les pieds et les mains, Barbara et Kevin Kunz, éd. Broquet.

Article tiré du santé magazine

A lire aussi :

Des êtres de contact

Calin thérapie

Si la téléconsultation a subi un formidable essor et a rendu d’indiscutables services face à la panique et aux interdits du moment. Cet instrument a mis tout autant en valeur ce dont a le plus besoin la médecine, aujourd’hui : le contact, l’humanisme !


De l’urgente nécessité de la reprise des liens humains !


La durée du confinement met de plus en plus en évidence le besoin viscéral des personnes. Se parler, se regarder, échanger de visu c’est important. Nous sommes des êtres de contact ! Des êtres de contact, certes mais de chair qui plus est ! Ce que nous vivons est un supplice pour beaucoup d’entre nous.


Il existe tellement d’éléments infra-verbaux, indicibles à la simple attention orale, qui se passent dans le regard, l’attitude, le comportement…
D’où l’urgente nécessité de la reprise des liens humains !

Nous avons tellement développé, avec la mondialisation, la finesse de nos capacités de perception et de lecture des ressentis de chacun, qu’il est une évidence, pour tout médecin attaché à la spécificité de l’interrogatoire et de l’examen clinique, que la consultation téléphonique n’est qu’un triste palliatif à notre condition !


Au-delà de l’utilité de l’interrogatoire pour le médecin qui sert également à rassurer (tout simplement) le patient inquiet de sa maladie, n’en va-t-il pas de même pour tout un chacun dans ses besoins relationnels ?
Nous ressentons tous la nécessité de se rapprocher, de se retrouver, de vivre la présence de l’autre, de se toucher, d’exprimer de la tendresse en sachant que celle-ci passe avant tout par la proximité réelle, la chaleur, l’expression du regard…
Ne percevons-nous pas une certaine tension, une certaine irritabilité intérieure à vivre cette sécheresse de l’absence de la relation où chacun est éloigné, où nous dépendons de l’outil technique ?
A quand, la prochaine partie de foot pour nos adolescents ; à quand, la prochaine virée dans un bar ; à quand un bon cinoche pour ressentir les vraies émotions nous envahir, devant le grand écran… ?
Raisonnablement, tout cela peut paraître secondaire, sans importance face au danger du virus.

Mais inversement, à quoi nous sert-il de vivre durablement cette « pauvreté » si c’est pour rester continuellement dans l’hiver ? Est-ce l’esprit de l’humanité de se refermer durablement sur lui-même, de vivre dans la peur, de marcher avec le frein à main en permanence ?


Peu à peu nous sentons que l’esprit d’extrême prudence actuellement édicté va de plus en plus être remis en question ; que l’absence de vie réelle, l’absence d’engagement social et sociétal pour chacun, le ralentissement de l’économie va de plus en plus se faire entendre.
Prenons l’exemple des soignants qui sont honorés chaque soir.
Mais que ressentent donc ces mêmes soignants, dont je suis, à voir leurs services hospitaliers, leurs cliniques privées, à moitié vide depuis 2 mois ; nos cabinets médicaux ne plus recevoir que des urgences ; nos centres thermaux et l’ensemble des curistes qui y séjournent être interdits de séjour.
Peut-être qu’en dehors des urgences vitales, la médecine ne sert à rien, après tout ?
Peut-être que nos soins n’ont pour principal but que de les sortir de leur ennui, en temps normal ?
Peut-être que la chronicité d’une maladie ne justifie plus de suivi ni de prévention et que seul comptera désormais le renouvellement occasionnel des médicaments ?
Peut-être que l’examen médical ne servira plus que pour distinguer l’abdomen souple de la gastroentérite, du ventre dur signifiant un début de péritonite ?
Un projet pour demain : laisser les patients revenir voir les soignants
Je lance un cri :
Hormis dans les centres de réanimation davantage chargés aujourd’hui qu’avant, la plupart de nos lieux d’activité médicale tournent à régime réduit ! N’est-ce pas regrettable et illogique ?
Les soignants demandent qu’on les laisse travailler et que l’on cesse d’apeurer les patients en leur conseillant de rester chez eux.
Nous souhaitons reprendre nos entretiens en cabinet et ne pas laisser germer de nouveau problème de santé pour nombre de nos concitoyens !
Encourageons les patients à revenir vers nous, y compris dans nos établissements de soin !
Préconisons à tous nos dépressifs qui perdent peu à peu espoir et la force de tenir dans cette épreuve, de se faire soigner comme il se doit, que ce soit dans nos cabinets désormais sécurisés, dans nos hôpitaux et cliniques psychiatriques privées qui sont structurées et équipées en masques, tests, et unités covid, mais aussi dans nos établissements thermaux qui sont des lieux formidablement organisés pour devenir des centres de « déconfinement » pour décompensations anxieuses, dont le nombre ne cessera évidemment de croître dans les prochains mois.

Docteur Olivier Dubois

Virus, vitalité, réflexologie

Virus, vitalité, réflexologie Olp

Tel est l’article du jour. Mis en avant par O les pieds cette semaine. Ecrit par Jézabel : Virus, vitalité, réflexologie & vous.

Virus (vitalité-réflexologie)

Depuis plus de 3 milliards d’années virus et bactéries sont omniprésents, de manière plus ou moins dense et active.
Dans un même environnement, certaines personnes tombent malades. Elles le sont plus ou moins gravement. & la majorité d’entre elles le portent sans symptômes. Quand d’autres passent au travers…
Certaines intègrent l’information une bonne fois pour toute. Elles sont ainsi protégées (rôle des anti-corps / principe des vaccins).
Chaque interaction, relation entre deux corps (nos cellules et notre environnement, nous et le virus) est différente.
Nos capacités d’adaptation physique, psychique, énergétique nous sont propres.
Car si l’environnement et ses caractéristiques (polluants, virus) jouent un rôle important pour notre Santé, il n’est pas le seul dans l’équation !


Les virus, ne sont pas des organismes vivants mais des chaines protéiques entourées d’une protection lipidique.
Dénués d’intention propre & inertes dans un milieu extra-cellulaire, ils se trouvent néanmoins porteurs innés de différentes stratégies. Ces différents mécanismes d’interaction les rendent capables de proliférer à nos dépends. Entrainant ainsi notre affaiblissement par destruction cellulaire.
Il a été découvert en toute fin du XXè siècle que les virus ont (eu) un rôle dans l’évolution des espèces (à ce titre les virus participent aux processus d’adaptation). Ils font même l’objet de recherches en médecine actuelle pour régulariser des erreurs génétiques ou tumeurs…
‘Mal’ pour l’un, neutre pour un autre, voire… solution dans certains cas ! ?

Vitalité (virus-réflexologie)

Pourquoi la maladie se manifeste chez certaines personnes et pas les autres ?
Réflexologues selon l’énergétique chinoise, nous connaissons l’exploration du ressenti de la notion de vitalité, de corps vital, d’équilibre du Qi.
Equilibré, il forme, au regard de la peau, un filtre efficace. Véritable garant de l’équilibre intérieur / extérieur de notre corps. Le Qi est une protection.
Affinités et résonances vibratoires (en langage commun, être sur la même longueur d’ondes), ce que les physiciens appellent phénomènes de phase pour expliquer des interactions spécifiques (ça passe / ça ne passe pas, intégration/résistance), ont probablement une part dans l’équation.

Et comment va notre intestin ? Sa paroi constitue-t-elle toujours un bon filtre grâce à la contribution d’une flore symbiotique équilibrée ?
Des corrélations ont interpellé des gastro-entérologues ayant fait des recherches sur la flore (et en particulier l’entérobactérie Prévotella) sur des liens possibles entre cette flore et la prévalence d’impact morbide du fameux virus.
Une piste bien cohérente pour l’approche naturopathique (en tous cas, cela me paraît important à explorer).

Les peurs & les insécurités suscitées par la situation actuelle mobilisent nos ressources et nos équilibres élémentaires EAU, TERRE. L’éventuelle révolte, les injustices ressenties viennent impacter notre équilibre BOIS…

Réflexologie (virus-vitalité)

La part des réflexologues et thérapeute en soins naturels, consiste à mettre en œuvre & sensibiliser aux soins, auto-soins. Les professionnels aident à soutenir l’équilibre, le renforcement de ce corps vital, manifestation du Qi. Tout ceci en passant par le développement de la perception de son propre ressenti & de sa propre vitalisation.

Alors, oui, les gestes simples d’hygiène naturelle habituels restent la base & la situation permet de les remémorer !

  • renouveler suffisamment l’air intérieur qui, sauf exception, est plus pollué que l’air extérieur ;
  • secouer, dehors, laisser au soleil, vêtements pour le séchage, couettes et couvertures car les rayons solaires régularisent la prolifération des moisissures, acariens et dénature les chaines protéiques des virus ;
  • laver les mains avec du savon car le corps gras du savon lyse l’enveloppe lipidique protégeant les protéines actives des virus ou les bactéries et l’action mécanique avec l’eau décharge.

A côté des masques, des distances et des lavages de mains, il s’agit de se souvenir que prendre soin de soi c’est prendre soin de son terrain & que c’est aussi déterminant !

N’hésitez pas à rappeler autour de vous cette donnée de l’équation & combien elle compte.


Tissons, soutenons au quotidien des relation saines et une vitalité solide par un Art de vivre, des ressourcements et d’auto-soins !

& ce chacun à notre manière :

  • rires,
  • joie du partage,
  • relations claires et équilibrées,
  • méditation dans nature ou pendant les activités quotidiennes,
  • activités de création,
  • auto-réflexologie,
  • yoga,
  • QI Gong,
  • alimentation vivante…
  • 1001 façons de nous renforcer par la Présence, juste ici et maintenant, en conscience.

Le ‘vivre ensemble’ est bousculé, les pieds bien ancrés dans la terre, bien massés, la tête haute vers le ciel, à bonne distance du stress & hop ! Le fluide vital circule.

Alors gardons la tête fraîche et le cœur chaud pour que notre discernement face aux positionnements à venir soit optimal !

Masque anti-postillons

Masque anti-postillons

Dans le journal du Caducée, l’article du 5 Avril 2020 a attiré notre attention. Il concerne le port du masque anti-postillons. Ce journal y rappelle les priorités des professionnels de la santé & celles d’O les pieds !

Nous insistons auprès des décideurs nationaux et des responsables locaux (chefs d’entreprises, commerçants, maires, etc.) pour que soit rendu obligatoire le plus rapidement possible le port d’un masque. Le port du masque ou celui d’un écran anti-postillons. Et ceci, dans tous les lieux publics fermés. C’est-à-dire dans les ascenseurs, transports en communs, boutiques et supermarchés, cabinets médicaux et paramédicaux, entreprises de tout type, lieux d’enseignement, etc. Ainsi que son port en extérieur dès lors que la distance d’un mètre ne peut être respectée.

masque anti-postillons familial


Le port d’un masque ne constitue pas une mesure barrière supplémentaire ou accessoire. Il s’agit bel et bien du principal geste barrière, pour ce virus transmis par voie aérienne.

Il ne se substitue pas aux autres gestes barrières. Ces derniers restent indispensables !Lavage des mains, distanciation sociale, absence de contact physique et, pour les personnes concernées, tousser dans son coude et utiliser des mouchoirs jetables.

Masque anti-postillon intégral


En plus des informations auprès de votre pharmacien, buraliste et centre commercial, vous pouvez en voir aussi : https://stop-postillons.fr/ici.

Avec quoi masse Olp pendant ses séances de réflexologie plantaire ?

Massage au bol kansu

Ses doigts ! Ha, ha, ha !!! Avec quoi masse O Les Pieds pendant ses séances de réflexologie plantaire ? Ses doigts, d’accord, mais encore ? A la ligue contre le cancer, l’Escale de Montpellier, Olp privilégie la crème dexeril. Puisque c’est une des crème la plus neutre qu’il soit. Olp masse également avec l’huile bio & neutre d’amande. Mais aussi, les huiles Weleda à l’arnica & à la lavande sont utilisées au cabinet. Et enfin, le ghee. Le ghee qui est consommé lors des séances de réflexologie plantaire faites au Bol Kansu. Le ghee. Le quoi ?? Le ghee et voilà pourquoi, comment & ce que c’est exactement :

Les origines du ghee

Le ghee est un beurre clarifié, indispensable en Inde & que j’ai connu lors de mes deux mois là-bas. C’est avec plaisir que j’ai retrouvé cette matière grasse lors de ma formation au massage des pieds avec le bol Kansu. Le ghee est ce avec quoi masse Olp pendant ses séances de réflexologie plantaire indienne.

En Inde, la médecine indienne, l’Ayurvéda considère le ghee comme un rasayana, c’est-à-dire un aliment donnant jeunesse & longévité. Selon l’Ayurvéda, le ghee authentique, peut être obtenu uniquement en cuisant très lentement le beurre de vache (sacré en Inde). Et cet au cours de cette cuisson extrêmement lente, longue & soigneuse que l’eau, le lactose & les protéines sont éliminés. C’est ce qui donne au ghee son arôme unique de noix typique.

Les principes du ghee

Le cops a besoin de graisse, bien que la tendance actuelle dise qu’on vivrait plus sainement sans. En effet, les graisses de bonne qualité sont indispensables à la santé des cellules, des nerfs & de la peau. Et les aliments produits avec du ghee seraient identifiés comme mieux décomposés, digérés & mis en valeur par l’organisme humain.

Plus digeste grâce à son métabolisme basique, il n’augmenterait pas le dosha Pitta. Par nature, le ghee pénètrerait les niveaux cellulaires les plus fins. Il aurait donc une action détoxifiante, purifiante, rajeunissante, régénérante, & renforcerait le système immunitaire.

Les bienfaits du ghee

Le ghee améliorerait la mémoire.

En Ayurvéda, le ghee est utilisé comme moyen de transport des substances actives. Les indiens se serviraient du ghee afin de transporter directement dans les cellules concernées les substances actives nécessaire au traitement administré.

Le ghee fournirait des lipides pour la réparation des cellules.

Il faciliterait l’absorption des vitamines, des minéraux, des oligo-éléments.

Le ghee contient des vitamines A, E, D, K, de la niacine, des minéraux de sodium, calcium, phosphore, magnésium & fer.

Reconnu pour lier les toxines lipophiles, il est ainsi utilisé lors des cures de purification.

Utilisé en traitement externe, le ghee soulage les peaux sèches & rèches. En cas de brûlure, ses vertues calmantes, refroidissantes sont appréciées. Les ampoules & cicatrices inesthétiques sont réduites grâce à lui.

Masser les pieds avec du ghee en cas d’insomnie ou d’état nerveux serait extrêmement profitable avant de se coucher.

Recommandé durant la grossesse & la période d’allaitement, le ghee est bénéfique également pour les yeux.

Il refroidit Pitta (yang, le feu), calme Vatta (vent) & augmente Kapha.

La recette du ghee

La recette du ghee, ce avec quoi masse Olp pendant ses séances de réflexologie plantaire.

Faire fondre 1 à 2 kgde beurre (non salé & de bonne qualité (bio de préférence)) dans une casserole en inox ou cuivre.
Faire cuire à feu moyen en surveillant la température à l’aide d’un thermomètre plongé dans le liquide.
Pour info, tant qu’il reste de l’eau dans le liquide, la température n’excède pas 100°C.
Remuer constamment à l’aide d’une cuillère en bois pour éviter que les déchets de la cuisson n’adhère et ne brûle au fond de la casserole.
Au bout de 20 à 25 mn l’eau est entièrement évaporée. La température commence ainsi à s’élever assez rapidement.
Réduire le feu lors de cette étape.
Stopper la cuisson vers 105°C. Retirer du feu. Laisser reposer 5 mn.
Les protéines du beurre vont se déposer au fond du récipient, on peut écumer en surface.
Puis filtrer à chaud à l’aide d’un linge fin.

Il se conserve mieux dans un lieu obscur, sans être mis au frigidaire, à vie.
Confectionner de cette manière le ghee se conserve plusieurs mois au frais et à l’abri de la lumière sans rancir ni s’altérer.
Il se conserve hors du frigo.
Le succès de cette recette réside dans la quantité de beurre traité (mini 1 kg) et dans l’emploi et la surveillance de la température… A vos thermomètres !

La recette du ghee en vidéo