Formation Brain Gym, pourquoi ?

Brain Gym illustré par ô les pieds

Pourquoi me former au Brain gym ?

La formation au Brain Gym est pour Ô les pieds, un complément dynamique à la formation de kinésiologie. En effet, c’est une façon de voir le corps et l’esprit sous un autre angle. Le rain Gym, mermet d’aborder certaines difficultés avec des moyens complémentaires au T.F.H. ou au concept du Trois en un. Cet outil se veut plus ludique et de ce fait plus adapté aux enfants, jeunes adultes ou adultes en besoin de mouvements.

Le Brain Gym fait parti du cursus de kinésiologie et appartient par se fait au principe d’homéostasie !

Se former en  Brain Gym, car oui c’est bien de cela dont il s’agit ! Se former en Brain Gym, c’est suivre une séance pour mieux appréhender son mode d’apprentissage, l’intégrer, l’ancrer  et pouvoir par la suite le transposer à toutes ses situations du quotidien.

Nous apprenons en permanence, une leçon, un itinéraire, une recette…Nous apprenons au quotidien à faire face aux imprévus,  à nos émotions et celle de nos contemporains…c’est là, ou intervient le Brain Gym !

Quand utiliser le Brain Gym ?

Le plus souvent, nous faisons face à la vie et à ses imprévus, avec pertinence, force, bravoure, volonté, courage…Nous sommes en mode Automatique. Mais, d’autres fois… nous stagnons, nous réfléchissons, nous nous posons, nous intégrons avant de continuer notre route… Il n’y a pas une posture mieux que l’autre. Les deux sont indispensables pour avancer dans notre vie. Avoir des gestes, des protocoles automatiques comme de mettre un pied devant l’autre pour avancer est nécessaire. Tout comme la nécessité que nous avons à nous arrêter, réfléchir pour comprendre, retenir et intégrer une nouvelle donnée telle que d’arriver à se mettre debout, sur nos jambes (potelées ;-)) lorsque nous étions enfants.

Là, ou le Brain Gym est le plus pertinent, c’est lorsque, de temps en temps nous…bloquons. Nous reproduisons des schémas qui nous desservent. Et c’est là que les outils du Brain Gym peuvent répondre pleinement à notre attente. Après une observation individuelle du corps, du positionnement de notre attitude face à ce que nous voulons dépasser, les 26 propositions du Brain Gym vont devenir pertinentes et fluidifier puis amplifier  l’énergie pour atteindre le ou les objectifs fixés !

Brain Gym illustré par ô les pieds

Accompagnement de la douleur

Réflexologie olp accompagne la douleur

En quoi consiste l’accompagnement à la douleur ?

L’accompagnement de la douleur constitue l’un des motifs de consultation très fréquents en réflexologie.
Douleur aigüe ou chronique, ancienne ou récente, fixe ou changeante, suite à un accident ou survenue ‘sans raison apparente’.
Chaque histoire de douleur est particulière, souvent teintée d’affects.
La douleur est une alerte. Une alerte de lésion potentielle, parfois une douleur ‘psychologique’ consciente ou non.

Quoi qu’en soient sa typologie et son origine, elle est là, modulable par le filtre de notre cerveau via l’amygdale.
La réflexologie permet un équilibrage neuro-endocrinien qui donne à la personne en souffrance les capacités à la métaboliser.
Le réflexologue a ainsi au travers de son accompagnement les capacités d’apporter de l’aide.
Il est souvent amené à accompagner des personnes face à leur(s) douleur(s), à la prendre en charge.
Il le fait parfois en dernier ressort lorsque les antalgiques, même puissants, restent sans effet.

Au niveau tissulaire, le stress crée comme un enroulement des fascias qui entraine une mauvaise circulation capillaire et veineuse.
Le stress entraîne une plus faible oxygénation, intoxication des tissus par mauvaise évacuation des déchets métaboliques.
La malnutrition des tissus se met ainsi en place et, ceci dans les zones locales comme dans les zones réflexes (chaîne réflexe).
Les voyants d’alertes sont alors au rouge…

Pour qu’un résultat se manifeste rapidement et durablement, il est efficace de travailler les points réflexes très en profondeur.
Parfois même dans des zones réflexes non plantaires.

Evaluer la douleur, prendre des repères adaptés, écouter et accueillir l’histoire et les émotions qui émergent sont des étapes importantes.
La pratique de la réflexologie plantaire apporte bien souvent une amélioration.
En particulier lorsqu’il s’agit de douleur aigüe.
Alors, connaître et maîtriser cette technique réflexe d’une grande précision peut inhiber la nociception ou sa mémoire.
En quelques secondes parfois ce qui est bien utile.
Les apports de la réflexologie sont très riches et complémentaires.
ll est fréquent que je les combine avec des fleurs de bach et des huiles essentielles.
Lorsque paraît un blocage, l’apport de ces soutiens donne souvent un meilleur résultat : l’information ‘passe’ mieux.

Le rôle de la respiration pour cet accompagnement de la douleur est lui aussi très important.
Celle du praticien et celle de la personne en souffrance.
Il convient donc de s’apprivoiser, se laisser guider.
Et lorsque nécessaire, soutenir le travail de soin, le décupler pour avancer ensemble.

Comment l’accompagnement de la douleur peut-être vu autrement ?

https://www.recherche-reflexologie.org/https-recherche-reflexologie.jimdo.com-2016-10-31-r%C3%A9flexologie-plantaire-apr%C3%A8s-c%C3%A9sarienne/

La réflexologie pour les sportifs

Sport & réflexo : duo gagnant !

La réflexologie plantaire pour les sportifs paraît indispensable pour des raisons physiques & psychologiques. Car O Les Pieds masse, appuye, étire le corps mais en plus met en évidence les blocages énergétiques.

Physique & mental vont de pair, surtout chez les athlètes !

Contre le burnout, la réflexologie pour les sportifs

En effet, 20% des 500 jeunes sportifs suivis (entre 14 et 17 ans) ont fait l’objet d’une indication de prise en charge pour des problèmes psychologiques divers. « On fait face à une problématique grandissante d’addiction à la pratique sportive, de besoin impérieux de pratiquer malgré les contraintes, malgré les dommages », explique Sarah Brisseau-Gimenez. Si l’absence de passion chez un sportif professionnel est ravageuse, les risques de burnout sont eux aussi considérables. « Dans une population comme celle de l’Institut national du sport, de l’expertise et de la performance (INSEP), on décèle des troubles anxieux chez la moitié des jeunes environ », nous confie la psychologue.

Et c’est là que la réflexologie plantaire O Les Pieds, peut prendre tout son sens. Car la réflexologie plantaire, masse, détend les muscles, les tendons, les os du pied & de la cheville. Mais la réflexologie Olp prend en charge l’Être dans sa globalité. Elle sait écouter les énergies bloquées, les trop pleins et les vides, les émotions qui se bousculent. Son objectif premier est l’optimisation de la santé de la personne. Aider, soutenir, stimuler, booster, calmer l’homéostasie de son client. Et ça marche !

Sport & reflexo olp

Contre la perte de confiance en soi, la réflexologie pour les sportifs

Pour un sportif de haut niveau, la blessure n’a pas que des conséquences physiques. La perte de rythme (entraînements, matches, déplacements) et l’arrêt soudain de la dépense motrice s’accompagnent, d’après Richard H. Cox, docteur en psychologie du sport, d’une « baisse de la confiance et de l’estime de soi » et d’un « niveau d’émotions négatives très élevé ». Ces troubles de l’humeur, fréquents en période de rééducation, prennent une dimension dangereuse chez les personnes mentalement fragiles. « La période de blessure est très propice au développement de troubles dépressifs », soutient ainsi Sarah Brisseau-Gimenez. L’exemple le plus tragique est celui du footballeur Robert Enke.

Et c’est encore là que la réflexologie plantaire O Les Pieds, peut prendre tout son sens. Car masser, détendre les muscles, les tendons, les os du pied & de la cheville est utile. Mais prendre en charge l’Être dans sa globalité, est encore plus utile, nécessaire. O Les Pieds, sait écouter les énergies bloquées, les trop pleins et les vides, les émotions qui se bousculent. Son objectif premier est l’optimisation de la santé de la personne. Aider, soutenir, stimuler, booster, calmer l’homéostasie de son client. Et ça marche !

Masser, étirer, pincer, appuyer, débloquer, presser, malaxer, détendre et surtout régénérer, relancer l'énergie, optimiser l'homéostasie avec la réflexologie Olp

Contre certaines pathologies, la réflexologie pour les sportifs

« On peut difficilement dire que tel sport va produire telle pathologie. C’est davantage une rencontre entre une personne et des conditions pratiques, propices aux troubles pour cette personne en particulier », relativise Sarah Brisseau-Gimenez. Pour autant, la psychologue reconnaît « des tendances », comme le marathon et « toutes les disciplines qui exigent des fortes contraintes de poids ». A l’extrême, ces exigences peuvent mener à de graves pathologies comme l’anorexie mentale. En janvier dernier, trois anciennes sportives de haut niveau s’étaient confiées sur la violence de cette maladie devant les caméras de Stade 2.

C’est là que la réflexologie plantaire O Les Pieds, donne tout son sens. Car la réflexologie plantaire, masse, détend les muscles, les tendons, les os du pied & de la cheville. Mais la réflexologie Olp prend en charge l’Être dans sa globalité avec ses émotions. Olp sait écouter les énergies bloquées, les trop pleins et les vides, les émotions qui se bousculent. Son objectif premier est de soutenir l’organisme, la personne qui lui confie ses pieds. Optimiser, aider, soutenir, stimuler, booster, calmer l’homéostasie de son client marche !

La réflexologie plantaire pour les sportifs paraît indispensable pour des raisons physiques & psychologiques. Car O Les Pieds masse, appuye, étire le corps mais en lus met en évidence les blocages énergétiques. Physique & mental vont de pair, surtout chez les athlètes !

Contre le silence, la réflexologie pour les sportifs

Alexis Vastine et Larry Sanders ont pour point commun d’avoir osé parler publiquement de leur condition psychologique avant d’avoir tiré un trait définitif sur leur carrière. C’est une rareté dans le monde du sport professionnel. Et pour cause : « C’est un milieu où l’on s’exprime naturellement peu, analyse Makis Chamalidis. Le sportif s’exprime par le corps, pas par la parole ». Le sport de haut niveau suppose que l’athlète incarne la puissance physique et la solidité mentale. Dans l’esprit des sportifs, évoquer un état dépressif reviendrait donc moins à dévoiler une maladie (ce dont il s’agit véritablement) qu’à révéler une faiblesse. « Faire la démarche les déstabilise, les déstructure, confirme Sarah Brisseau-Gimenez. Cela s’oppose aux objectifs de performance. Cela entre également en contradiction avec la tolérance à la souffrance, physique comme mentale, dont un athlète de haut niveau est censé faire preuve. »

La réflexologie plantaire O Les Pieds, peut prendre toute son ampleur dans ce contexte. Car la réflexologie plantaire, masse, détend les muscles, les tendons, les os du pied & de la cheville. Mais la réflexologie Olp prend en charge l’Être dans sa globalité, son psychisme. Elle sait écouter, reformuler, donner des pistes. Mettre en mouvement les énergies bloquées, les trop pleins et les vides. Provoquer le lâcher prise & mettre en place la régénérescence. Son objectif premier est l’optimisation de la santé de la personne. Aider, soutenir, stimuler, booster, calmer l’homéostasie de son client. Et ça marche !

Vos pieds, votre meilleur allié pour vous dépasser accompagné par O Les Pieds

Pour un accompagnement en douceur efficace, la réflexologie bien sûr !

Outre la famille, l’entourage sportif et médical de l’athlète (préparateur physique, ostéopathe, kinésithérapeute) joue un rôle déterminant dans la prévention de ces interventions extérieures néfastes. En ce sens, les nouvelles générations d’entraîneurs, qui ont fait de la préparation mentale, constituent une évolution bénéfique car contribuant à une meilleure prise en charge des troubles psychologiques.

Tout comme l’apparition, tel que la réflexologie plantaire O Les Pieds, des médecine douces, complémentaires. Des médecines de soins de support.

Phil Jackson, l’ancien coach des Chicago Bulls et des Los Angeles Lakers a toujours accordé une importance décisive à l’aspect psychologique du sport. Il imposait à ses joueurs des séances de méditation et leur donnait des conseils de lecture de sorte à ce que chacun puisse « élever son âme ». Fasciné par la philosophie bouddhiste, l’homme aux onze titres NBA reste pourtant une exception dans le milieu sportif où la présence de psychiatres dans le staff est souvent accueillie avec méfiance et scepticisme.

Alors, imaginez celle d’un réflexologue plantaire… Et pourtant, aussi bien dans les vestiaires que dans les Pôles Santé, de plus en plus de sportifs et coachs reconnaissent les vertus de ces soins de support.

En NBA, pourtant, Larry Sanders a bénéficié d’un suivi quasi-privilégié. Le contrat du joueur comprenait une clause lui assurant le soutien de son équipe pour soigner sa santé mentale, comme pour toute intervention consécutive à une blessure physique. «Les Américains pensent en termes de package, se félicite Makis Chamalidis. En France, on n’a pas le même état d’esprit. On est beaucoup moins dans l’anticipation ». Les Bucks avaient même engagé un psychologue, Ramel Smith, installant son bureau à quelques pas du terrain d’entraînement.

La réflexologie plantaire pour les sportifs paraît indispensable pour des raisons physiques & psychologiques. Car O Les Pieds masse, appuye, étire le corps mais en lus met en évidence les blocages énergétiques. Physique & mental vont de pair, surtout chez les athlètes !

Changeons les mentalités ! Venez consulter, tester, expérimenter, questionner Olespieds. Appelez le 06 01 95 91 52.

Article du Journaliste : Gaétan Scherrer

Pour en savoir plus, c’est ici :

https://sport.francetvinfo.fr/long-format/les-blessures-invisibles-depression-et-sport-de-haut-niveau/index.html

Prévention

Prévention avec Olp

Se soigner, c’est prévenir pour mieux guérir ! D’où l’importance, l’urgence de la prévention !

La pandémie du coronavirus frappe le monde entier depuis plusieurs mois. Nos concitoyens attendent toujours un hypothétique vaccin, ignorant largement les nombreux remèdes naturels qui fortifient l’organisme contre les virus. Cette attitude trouve son explication dans le système de santé français, axé sur le traitement plutôt que sur la prévention.
Or à O Les Pieds, nous sommes convaincus qu’une bonne santé fait des économies avec la prévention !

Se soigner, c’est prévenir pour mieux guérir ! La prévention est importante. La prévention est douce et facile avec le sport, l'alimentation, la réflexologie plantaire O Les Pieds ;-)


En France, les politiques de santé sont centrées sur le curatif et insuffisamment sur la prévention des risques. Ainsi, le budget alloué annuellement à la prévention reste très faible avec seulement 2 % des dépenses de santé. Dans le même temps, dans nos facultés de médecine, on apprend aux futurs praticiens à traiter une maladie et non à la prévenir.

Or une approche en amont permet de réduire les risques chez les individus et surtout de faire des économies au niveau de l’Etat. Ces économies pourraient être investies judicieusement dans nos hôpitaux en souffrance depuis plusieurs années.
Le système de santé français doit changer de paradigme pour adopter une politique de prévention dans une vision globale (comportements, hygiène, modes de vie, etc.). À ce titre, le développement des médecines alternatives constitue une formidable opportunité et certains Français l’ont très bien compris.


Ils misent désormais sur des thérapies comme l’homéopathie et la naturopathie qui fortifient nos défenses naturelles, la réflexologie ! En phytothérapie, par exemple, certaines plantes telles que l’échinacée renforcent l’action des globules blancs et leur pouvoir phagocytaire, tout en stimulant la production d’anticorps par les lymphocytes T. Il y a aussi les huiles essentielles réputées pour aider l’organisme à se défendre contre les agents infectieux pathogènes.

Se soigner, c’est prévenir pour mieux guérir ! La prévention est importante. La prévention est douce et facile avec le sport, l'alimentation, la réflexologie plantaire O Les Pieds ;-)


L’Etat doit donner la liberté de choisir ses soins.


Les médecines alternatives ont l’avantage d’appréhender l’individu dans sa globalité. Elles promeuvent un mode de vie sain à travers notamment une hygiène de vie et une alimentation appropriées. Dans ce cadre, on évite les infections ou on tombe peu malade.
Et même si la maladie survenait, les défenses immunitaires déjà très solides permettront d’en venir à bout plus facilement.

Par conséquent, la prévention, qu’elle soit primaire (en amont de la maladie), secondaire (à un stade précoce de son évolution) ou tertiaire (sur les complications et les risques de récidive) obtient de meilleurs résultats que le traitement.
En plus de miser davantage sur la prévention, les autorités françaises devraient laisser aux citoyens la liberté de choisir leurs soins. Dans un article du quotidien L’Alsace, Gérard, un habitant de Morschwiller-le-Bas (Mulhouse), estime à juste titre qu’« il faudrait que chaque médecin puisse librement proposer ce qu’il pense être le plus adapté à son patient. Et il faudrait permettre à chaque citoyen de pouvoir choisir lui-même son mode de soin, quitte à lui faire signer un document qui engage sa responsabilité ».
Il faut sauver des vies dans l’urgence !


Cette liberté de choisir s’impose d’autant que les médecines alternatives ont largement fait leur preuve malgré les polémiques. Elles ont montré des résultats probants là où la médecine allopathique cherche toujours ses repères. Si certains ont le droit d’ignorer ces thérapies, d’autres ont également le droit d’y avoir accès si ces personnes y trouvent leur bien-être. D’ailleurs, le bon sens voudrait qu’on considère tout ce qui peut sauver des vies, surtout dans l’urgence comme c’est le cas avec le Covid-19. Au lieu d’attendre un hypothétique vaccin…

Propos tirés de l’article 28/05/2020 – Par SafeMed – Médecines intégratives

Traitement de la douleur

Traitement de la douleur via la réflexologie Olp

Selon le Livre Blanc de la Douleur datant de 2017 et établi par la Société Française d’Étude et de Traitement de la Douleur (SFETD) :


12 millions de Français souffrent de douleurs chroniques.

Et, 70% d’entre eux ne reçoivent pas un traitement approprié.


Les traitements mal adaptés manquent d’efficacité, chronicisent les douleurs.
Pire, ils causent souvent des effets secondaires difficiles à supporter, voire des addictions.
De telles situations peuvent s’avérer très invalidantes physiquement et moralement, tant au niveau privé qu’au niveau professionnel.


Bien entendu, une prise en charge inadaptée ou défaillante des patients douloureux entraîne alors d’importants coûts pour la collectivité.


Il existe certes des centres spécialisés qui accueillent les patients douloureux chroniques.
Tels que les centres d’évaluation et de traitement de la douleur (CETD) qui manquent malheureusement de moyens mais qui sont engorgés.
Car on peut expérimenter que pour prendre rendez-vous dans un CETD, il faut avoir été adressé par son médecin, spécialiste ou généraliste, et que le délai pour un premier rendez-vous se situe aux alentours de 3 mois, ce qui est très long quand on souffre.
Une donnée m’a particulièrement interpellée.


Près de 20 % des patients opérés garderaient des séquelles douloureuses après une opération chirurgicale.


Pratiquant des accompagnements avec plusieurs techniques réflexes complémentaires, j’ai pu expérimenter que de nombreuses solutions d’aide souvent efficaces existent.


Alors, les réflexologues ont-ils leur place dans cet accompagnement, et la prennent-il ? Oui et pour preuve :

https://www.recherche-reflexologie.org/2019/12/28/les-effets-de-la-r%C3%A9flexologie-plantaire-sur-les-maux-de-dos-apr%C3%A8s-angiographie-coronaire-un-essai-contr%C3%B4l%C3%A9-randomis%C3%A9/